L'histoire du Théâtre Gérard Philipe

Le Théâtre Gérard Philipe (TGP) de Frouard a été créé en 1971. S’adresser à tous les publics, en proposant des spectacles professionnels et de disciplines variées est au cœur de son projet. En 2009, le conventionnement pour les arts de la marionnette et les formes animées encourage la mise en lien entre ces créateurs en pleine effervescence et la population. Le Festival Geo Condé, rencontre internationale de la marionnette et du théâtre d’objets ainsi que Le Lézard à Roulettes, festival jeune public et en décentralisation, sont deux évènements qui rythment la vie du TGP.

2012
  • Le TGP fête ses 40 ans à l'occasion d'une soirée-cabaret avec La Soupe Cie qui clôture sa résidence de 3 ans.
  • Projet de création d'un centre régional des arts de la marionnette. Le bâtiment de la gare est proposé par la mairie
  • Naissance de l'association MariLor qui a pour vocation de fédérer le secteur professionnel des arts de la marionnette sur le territoire de la région Lorraine
2009
  • Seconde structure française à être conventionnée pour les arts de la marionnette et les formes animées
  • Renouvellement des treuils, et installation d’un moteur sur rail pour manipuler les projecteurs
  • Mise en oeuvre d'un programme d'accès à la culture pour les élèves scolarisés sur le Bassin de Pompey.
2007
  • Création du Festival Geo Condé, biennale internationale de la marionnette et du théâtre d'objets
  • Inauguration de la Galerie Geo Condé.
2006
  • Création de la nouvelle association Action Culturelle du Val de Lorraine (ACVL). Président : Henri Klein.
  • Obtention du label de Scène Conventionnée et du label régional « Lorraine en scène »
  • Recrutement de professionnels venant renforcer l'équipe du TGP
  • Reconnaissance du TGP par la communauté de Communes du Bassin de Pompey.
2005
  • Philippe Sidre prend la direction du Théâtre Gérard Philipe
  • Refonte intégrale du TGP et de son projet culturel axé sur l'ouverture au territoire du Val de Lorraine et le spectacle vivant professionnel.
  • Abandon du cinéma de quartier
  • Elaboration d'une convention sur 3 ans entre le TGP, la DRAC, le Pays du Val de Lorraine, la Communauté de Communes du Bassin de Pompey et la Ville de Frouard suite à une soirée de soutien au TGP alors en dépôt de bilan puis en liquidation judiciaire.

2002-2005

  • Le TGP dirigé par Frédéric Simon entame un travail important en faveur de la création et des formes nouvelles au travers des Nuits Blanches.
  • En 2002, première édition du festival jeune public Le Lézard à Roulettes
  • Colette Pépin prend la présidence de l'association en 2003
1999-2001       
  • Sous la direction de Louis Remy, redéfinition des axes du projet vers la création, l’élargissement et la formation des publics, le renforcement des partenariats
  • Jean-François Grandbastien devient maire de Frouard
  • Réflexion autour de la mise en place de projets avec le Pays du Val de Lorraine et la Communauté de Communes
  • Retour du financement de la DRAC perdu depuis 1996
1997-1998
  • Sous la direction de Joël Lopes, restructuration des statuts de l'association et ajout d'une entrée de l'intercommunalité dans le Conseil d'Administration
  • Le TGP renforce sa position auprès de l’enfance et de la jeunesse malgré des budgets moins importants que prévu en ce domaine
  • Réalisation de travaux de mise en sécurité du TGP
1995-1996
  • Daniel Vandecasteele quitte la direction du TGP
  • Changement de municipalité et restrictions économiques importantes
  • Suppression des budgets d'équipement et de communication
  • Non renouvellement des ateliers de pratique artistique
  • Démission de la quasi totalité du Conseil d'Administration
1991-1995
  • Création d'une nouvelle association pour le développement culturel présidée par le maire de Frouard, Claude Wild
  • Vague de soutien au TGP de la part des institutionnels (DRAC, Conseil Général de Meurthe et Moselle, Rectorat de l'Académie, FRMJC etc.) et du secteur (artistes, CPAM, Brasserie de Champigneulles, associations etc.)
  • Pris en charge directe par la Ville de Frouard du financement de la communication, des ateliers, du matériel technique et des salariés du TGP
  • Le directeur, Daniel Vandecasteele, développe l’ouverture à l’art contemporain et inaugure une galerie d’art appelée Galerie hall du TGP
  • Accumulation de déficits par l’association malgré une programmation riche et variée
1985-1988
  • Obtention d'une convention avec l'Etat
  • Nomination d'Odile Thierot à la direction du TGP
  • Recrutement d'une chargée de communication
  • Positionnement du théâtre sur la création et la diffusions des formes contemporaines
  • Dépôt de bilan de l'association suite à d'importantes difficulté financière
1980-1984
  • Alain Pronier, issu de la Comédie de Lorraine, prend la direction du TGP
  • Développement d'actions en direction des publics scolaires
  • Structuration de l'action du théâtre par des conventions avec d'autres communes
  • Création d'un syndicat intercommunal pour l’action culturelle en direction des scolaires avec les communes de Tomblaine, Bouxières aux Dames, Blenod les Pont à Mousson et Frouard, rejointes par Custines en 1984
  • Développement d'une programmation à caractère généraliste, mêlant spectacles grand public et créations
1971-1980tl_files/tgp/images/spectacles/arrierescene70.jpg
  • Ouverture du TGP sous la direction de Henri Dégoutin
  • Définition d'axes artistiques spécifiques tels que le théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse
  • Programmation de spectacles très variés, en particulier pour le jeune public.
  • Accueil de spectacles du Festival Mondial de Théâtre de Nancy : Bread and Puppet, Brigada Pablo Neruda...
  • En 1978, la Comédie de Lorraine devient Centre Dramatique National pour l’Enfance et la Jeunesse. Le label disparaît avec le départ de la Comédie de Lorraine pour Nancy en 1979.
1969tl_files/tgp/images/spectacles/sceneTGP70.jpg
  • Installation de la Comédie de Lorraine
  • Attribution par la Ville de Frouard d'un budget de 300 000 francs pour les activités culturelles et de 800 000 francs pour la construction du TGP